Casalvieri

La région où se trouve le bourg de Casalvieri est une des zones stratégiques de la vallée de Comino, car elle contrôle le passage étroit le long de la rivière Melfa qui mène de la même vallée à la vallée moyenne du Liri avec sortie à Roccasecca.

Outre Casalvieri centre, la commune a deux bourgs: Roselli et Purgatorio et environ une quarantaine de hameaux ou petites fractions. Le nom dérive de la dénomination du site médiéval: Casa Silverii ou Casa Ulivieri.

Les Volsques ont été la première population pré-italienne à contrôler la vallée de Comino, même si leur domination ne dura pas longtemps car ils furent anéantis par les Sannites qui, dans leur lente expansion vers des terres plus fertiles, entrèrent en conflit avec les intérêts romains, causant la 1ère guerre sannitique en 354 av. J.-C.

Il est désormais historiquement prouvé que le début de la grande expansion romaine vers le sud coïncida avec la victoire sur la confédération sannite dans la 3ème guerre sannitique (qui, selon Livy, a commencé en 298 av. J.-C.).

Le nom de Casalvieri apparaît pour la première fois dans un document de l’année 1017, daté du 5 mai, jour où les frères Pandolfo IV et Pandolfo II ont cédé le territoire de la ville de S. Urbano à l’abbaye de Montecassino, dirigée par leur frère, l’abbé Adenolfo.

Dans ce document, le nom de Casa Selberi est cité pour la première fois, à partir duquel Casalvieri, le nom actuel de la ville, se développera, en tant qu’agrégation urbaine, précisément pendant la phase de la fortification, autour du château de Selberi, comme le confirme un document ultérieur de 1064.

Des traces intéressantes de la vieille cité médiévale sont encore visibles, telles que les murailles et deux tours, situées aux coins nord et ouest.

En 1076, Casalvieri fut donnée à l’abbaye de Montecassino qui était déjà présente dans la région avec deux petits monastères, situés aujourd’hui à la frontière entre Casalvieri et Casalattico: Sant’Angelo Pescomascolino et San Nazario, dans une zone dense d’installations religieuses bénédictines. Sant’Angelo appartenait à un prêtre de Casa Selveri nommé Pietro, qui l’a donné à Montecassino en 1032.

This error message is only visible to WordPress admins
There has been a problem with your Instagram Feed.

En raison de son importance stratégique, un château a été construit au XIe siècle et en 1215, il a été donné avec Schiavi (Fontechiari) et Casale (Casalattico) à Innocent III par Frédéric II. Au XIVe siècle, il a été ajouté au Comté d’Arpino. En 1461, il est devenu à nouveau un bien pontifical, avant de passer définitivement au roi de Naples en 1472. Depuis ce moment, son histoire a suivi celle du duché de Sora, administré de 1580 à 1796 par les princes Boncompagni.

Au XVIIIe siècle, il y a eu un développement urbain et démographique intéressant, qui a favorisé la construction d’églises et de palais, le développement de centres d’habitation ruraux (les fermes) et la restauration de moulins et du pont sur la rivière Melfa.

Il est également important de mentionner les événements historiques liés à la période bourbonienne et à la période post-unitaire, pendant lesquelles Casalvieri et la vallée ont fait partie de la Terre de Travail (province de Caserta). Des périodes qui ont marqué la vie des populations locales, en raison de la persistance de la pauvreté et de l’explosion de la banditisme.